11 conseils sur comment devenir enceinte rapidement en 2 mois

11 conseils sur comment devenir enceinte rapidement en 2 mois

Si vous êtes aux prises avec un problème d’infertilité ou si vous avez du mal à tomber enceinte, vous devez vérifier cela.

Peu importe que vous soyez dans la vingtaine, la fin de la trentaine ou la fin de la quarantaine, ces conseils vous aideront à tomber enceinte naturellement dans les deux mois.

Nous n’approuvons généralement pas beaucoup de produits sur le blog, principalement parce qu’ils sont en vogue et qu’ils ne répondent pas aux attentes.

Le nouveau livre de Lisa intitulé « Grossesse miracle » est une exception !

Ce matériel est excellent et constitue une lecture incontournable pour quiconque tente de tomber enceinte naturellement et améliore considérablement leur santé et leur bien-être.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus sur ce livre fantastique et sur la manière dont il peut vous aider à atteindre vos objectifs.

Tomber enceinte rapidement. Découvrez comment concevoir naturellement à tout âge en huit semaines. Cliquez ici pour le programme .

11 conseils pour devenir enceinte en deux mois

Il est temps de commencer à planifier comment faire un bébé si vous êtes prête à tomber enceinte maintenant.

Voici quelques conseils qui vous aideront à tomber enceinte rapidement et naturellement dans les deux mois ou moins.

1. Obtenez un bilan de préconception

C’est la base pour une grossesse en santé .

Votre médecin vous dira si votre corps est capable de faire un bébé. Cela vous aidera à apprendre les changements qui pourraient aider à résoudre tout problème de santé et vous préparer à une grossesse en santé.

2. Planifiez une grossesse en santé

Lorsque vous essayez de faire un bébé en bonne santé , vous devez suivre les conseils avisés des experts.

Obtenez-vous un poids santé. Arrêtez les mauvaises habitudes comme boire, fumer ou prendre des drogues dures. Limitez votre consommation de caféine.

Commencez à prendre de l’acide folique au moins un mois avant de commencer à concevoir pour réduire le risque de certaines malformations congénitales.

3. Arrêtez les mesures de contrôle des naissances à l’avance

Il est maintenant temps d’arrêter de prendre ces petites pilules blanches et d’autres formes de contraception hormonale.

En effet, après une utilisation à long terme des mesures de contraception, le corps peut mettre quelques cycles à commencer à ovuler régulièrement et à être prêt pour la grossesse.

Cela vous aidera également à suivre votre cycle pour connaître vos temps d’ovulation de l’argent, ce qui est essentiel pour chronométrer votre bébé.

Il est important de vous rappeler que vous pouvez tomber enceinte à tout moment dès que vous cessez d’utiliser la contraception.

4. Connaître et suivre vos jours fertiles

Ne commettez pas l’erreur commune de ne pas connaître l’heure du mois où vous ovulez.

C’est la seule fois où vous allez libérer un ovule de votre ovaire à chacun de vos cycles menstruels. C’est le premier jour de vos jours fertiles, également appelé période d’ovulation, qui dure de deux à quatre jours.

Peu importe le nombre de fois où vous vous retrouvez dans les draps avec votre partenaire, si vous ne connaissez pas les jours les plus fertiles, lorsque votre ovule est actif, vous ne serez pas enceinte.

Vous pouvez utiliser différentes méthodes pour prédire vos jours d’ovulation.

Les kits prédicteurs d’ovulation (OPK) vous donneront une mesure plus précise de l’ovulation.

La cartographie de la température corporelle basale (BBT) est également utile pour déterminer les jours d’ovulation, mais les OPK vous préviennent à l’avance lorsque votre ovule est sur le point d’être libéré.

Un moyen approximatif de déterminer le début de votre période d’ovulation consiste à soustraire 14 jours de la durée de votre cycle.

5. Avoir des relations sexuelles avant d’ovuler

C’est généralement deux ou trois jours avant votre ovulation.

Les spermatozoïdes peuvent rester dans l’utérus et les trompes de Fallope pendant deux ou trois jours, mais l’ovule ne dure que 12 à 24 heures après sa libération.

Avoir des relations sexuelles un jour avant d’ovuler augmentera les chances que le sperme rencontre votre ovule dès qu’il sera libéré.

Pour un cycle typique de 28 jours, où vous êtes censé ovuler le 14e jour, vous devez vous faire un devoir d’avoir des relations sexuelles à partir du 10e au 15e jour. Ce sont vos meilleurs jours pour concevoir dans votre cycle mensuel.

6. Connaître le meilleur moment pour le sexe

Le meilleur moment pour avoir des relations sexuelles est très discutable, en particulier lorsque vous souhaitez tomber enceinte rapidement.

En plus d’avoir des relations sexuelles pendant les jours les plus fertiles de votre cycle, il n’y a pas de moment optimal pour avoir des relations sexuelles dans la journée.

Cependant, lorsque vous avez des relations sexuelles avant le coucher, vous vous assurez de rester sur le dos, ce qui permettra au sperme de s’accumuler dans votre vagin.

En outre, il n’existe pas de position sexuelle idéale pour faire des bébés ou pour déterminer le sexe de votre bébé.

7. Arrêtez de vous inquiéter des orgasmes

Elles font partie d’un sexe satisfaisant, mais lorsque vous essayez de tomber enceinte, n’y prêtez pas ou peu d’attention.

Parfois, il est supposé que les orgasmes peuvent stimuler la conception en attirant plus de sperme dans le vagin et l’utérus, cela reste une théorie car il manque de preuves scientifiques.

8. N’ajoutez pas de lubrifiant à votre vagin

Vous pensez peut-être que l’ajout de lubrifiant peut aider le sperme à se déplacer rapidement, ce n’est pas vrai.

Les lubrifiants peuvent entraver vos efforts pour tomber enceinte rapidement. Les formules dans la plupart des lubrifiants peuvent modifier l’équilibre du pH dans le vagin et diminueront également la mobilité des spermatozoïdes.

Si vous devez utiliser un lubrifiant, demandez à votre fournisseur de soins de santé de vous recommander un lubrifiant favorable à la fertilité.

9 Donner un coup de pouce au sperme

Les spermatozoïdes forts et en bonne santé avec le bon volume ont les meilleures chances de fertiliser l’ovule.

Pour améliorer la fertilité d’un spermatozoïde, demandez à votre partenaire d’obtenir un poids santé si vous avez un excès de poids important.

Certains ingrédients clés tels que l’acide folique, le zinc et la vitamine C aideront à produire un sperme sain et volumineux.

D’autres changements de mode de vie, tels que le fait de sauter du tabac, de limiter les boissons alcoolisées et de cesser de consommer des drogues à des fins récréatives, rendront le sperme plus mature et en meilleure santé.

10. Préparer le test de grossesse

Au moment où vous soupçonnez que vous êtes enceinte, allez voir votre médecin pour obtenir une confirmation et pour commencer les soins prénatals immédiatement.

Cela vous aidera à vous assurer que votre mode de vie et vos habitudes, en particulier manger et boire, sont aussi sains que possible.

Certains kits de test de grossesse à domicile vous permettront de commencer le test dès que 10 jours après votre ovulation. Vous obtiendrez probablement les résultats les plus précis possibles si vous attendez le jour où vous prévoyez d’avoir vos règles.

Tester trop tôt peut produire ce que les experts appellent un résultat «faux négatif». Lorsque cela se produit, le test indiquera que vous n’êtes pas enceinte mais que vous l’êtes vraiment.

Le fait de refaire le test quelques jours après votre période manquée vous donnera probablement un résultat de test positif indiquant que vous êtes enceinte.

11. Vous n’êtes pas tombée enceinte ce mois-ci ?

Habituellement, la plupart des couples ne tomberont pas enceintes au cours du premier mois d’essayer. Cela peut vous prendre entre six mois et un an d’essayer activement de tomber enceinte.

De nombreux facteurs sont généralement responsables de cela. Il est possible que vous ayez mal calculé vos jours les plus fertiles de votre cycle.

Mais si vous avez moins de 35 ans, le moment est venu de parler à un spécialiste de la fertilité. Si vous avez plus de 35 ans et que vous n’êtes pas encore enceinte après six mois d’essai, parlez-en à un spécialiste de la fertilité, car il peut s’agir de problèmes de fertilité.

Découvrez comment inverser l’infertilité et tomber enceinte à tout âge, même si vous avez tout essayé et que rien n’a jamais fonctionné pour vous auparavant. Cliquez ici

Signes d’infertilité

Qu’est-ce que l’infertilité ?

Si, en tant que couple, vous avez des difficultés à concevoir un enfant ou à mener une grossesse à son terme, après une longue période d’essayage, vous devez consulter un médecin pour obtenir le bon diagnostic.

La définition de l’infertilité est basée sur combien de temps vous avez essayé de concevoir sans succès.

Chez les femmes, l’infertilité est l’incapacité d’une personne à devenir enceinte. L’infertilité chez les hommes est l’incapacité à induire une grossesse.

L’infertilité est également appelée incapacité d’un individu avec le système de reproduction féminin à mener une grossesse à terme.

Comment reconnaît-on l’infertilité ? Quels sont les signes d’infertilité ?

Les signes d’infertilité ne sont pas toujours évidents pour la plupart des couples.

La plupart des gens accomplissent leurs activités sans savoir que leur système reproducteur est problématique. Certaines personnes vont même jusqu’à attribuer les grossesses non réussies à la providence.

Les fausses couches sont l’indicateur le plus courant d’infertilité chez les femmes.

Signes d’infertilité chez les femmes

En général, chez la femme, les signes d’infertilité sont plus facilement reconnus que chez l’homme.

L’endométriose, trouble très douloureux chez la femme, provoque la croissance de la muqueuse utérine en dehors de l’utérus.

La plupart du temps, les infections bactériennes peuvent commencer autour de l’utérus et se propager à d’autres organes reproducteurs, entraînant une infertilité.

La présence de fibromes dans l’utérus est une indication d’infertilité.

Les tumeurs du col utérin peuvent souvent causer une sténose ou un rétrécissement du col utérin, ce qui est un autre indicateur commun d’infertilité.

Les autres signes d’infertilité chez la femme ovulent avant le dixième jour et après le vingtième jour de son cycle mensuel, taches prémenstruelles, symptômes ménopausiques, etc. Ce sont tous des signes d’un défaut de la phase lutéale, qui sont également des signes d’infertilité.

Les cycles menstruels irréguliers sont l’indication la plus courante chez les femmes qu’elles pourraient avoir des problèmes de fertilité.

Bien qu’un cycle menstruel irrégulier ne soit pas décisif en soi, il est certainement l’un des signes d’infertilité à surveiller.

Plusieurs problèmes liés au poids corporel sont souvent des signes d’infertilité.

Par exemple, chez une femme, être trop mince ou anorexique va certainement entraver la grossesse.

En effet, le corps n’a pas les besoins nutritionnels adéquats, ni la force nécessaire pour poursuivre une grossesse.

L’obésité (ou l’excès de graisses dans le corps) peut également être un signe d’infertilité.
L’obésité est souvent accompagnée d’un déséquilibre hormonal, qui affecte le système reproducteur et la grossesse.

Signes d’infertilité chez les hommes

Comme chez les femmes, chez les hommes aussi, l’obésité ou l’anorexie indique que l’homme est stérile.

En dehors de ceux-ci, les défauts anatomiques peuvent également être des signes d’infertilité chez l’homme. Des défauts tels que des testicules non descendus ou des dommages au scrotum et aux gonades sont des signes possibles d’infertilité.

En tant qu’homme, porter des sous-vêtements très serrés (pantalons et shorts en spandex) ou exposer les testicules à une chaleur régulière peut vous empêcher de produire le nombre requis de spermatozoïdes pour engendrer un enfant. Vous pourriez être incapable de produire des spermatozoïdes tout à fait, entraînant la stérilité.

Comment déterminer les signes d’infertilité

Il existe de nombreuses procédures et technologies médicales simples et avancées pour détecter les signes qui aident à déterminer si une personne est stérile ou non.

Les médecins prescriront généralement un ou plusieurs des tests médicaux suivants :

Hystérosalpingographie (HSG). Procédure aux rayons X dans laquelle un médecin injecte un colorant dans le vagin pour vérifier le blocage des trompes de Fallope ou de l’utérus.

La laparoscopie. Ceci est utilisé pour détecter des maladies et autres problèmes physiques présents dans les ovaires, les trompes de Fallope ou dans l’utérus. La présence de ces problèmes pourrait suggérer une infertilité.

L’infertilité peut être résolue si elle est traitée de manière holistique, c’est-à-dire en utilisant une méthode de guérison à multiples facettes.

Obtenir des bilans de santé physiques réguliers, prendre des suppléments pour combattre les problèmes existants, faire de l’exercice et utiliser des techniques de réduction du stress ne constituent qu’une partie de la solution globale à la stérilité.

Une approche holistique est non seulement un moyen sûr d’augmenter vos chances de conception, mais elle garantit également une grossesse sans risque et en bonne santé.

Une victime d’infertilité révèle le système secret pour tomber enceinte rapidement. Cliquez sur ce lien pour lire son histoire.

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.