E.coli : pas de pronostic vital engagé

Les sept enfants hospitalisés ont été intoxiqués par un type rare de bactérie E.coli.

AFP – Roland Weihrauch

Le pronostic vital de l’un des sept enfants hospitalisés à cause d’une intoxication alimentaire n’est pas engagé

C’est ce qu’a affirmé jeudi soir la secrétaire d’Etat à la Santé, Nora Berra, à BFM TV.

Les 7 enfants sont toujours au CHU de Lille. Ils souffrent d’une infection alimentaire après avoir consommé des steaks hachés contaminés par un type rare de bactérie E.coli. Les informations affirmaient jusqu’ici que le pronostic vital de l’un d’eux était engagé.

« C’est un enfant qui est dans un service de réanimation, qui bénéficie  de soins, mais son pronostic vital est tout à fait garanti », a ajouté Nora Berra.

Jeudi en fin d’après-midi, le docteur Foulard, chef du service néphro-pédiatrique au CHU de Lille, avait affirmé que le pronostic vital de  l’un des jeunes patients admis dans son CHU était « engagé ». « Il faut être raisonnablement optimiste », avait-il toutefois poursuivi.
Souche distincte dans les steaks et le soja
L’Agence régionale de Santé a précisé jeudi la nature de bactérie E.coli à l’origine de cette hospitalisation. Elle a déclaré avoir « la certitude » que cette dernière n’était « pas la même souche que les graines germées en Allemagne ».

Selon le fabricant, les steaks hachés suspectés ont été transformés en France à partir de viande d’animaux abattus en Allemagne mais aussi en Belgique et aux Pays-Bas.

Dans les lots incriminés, « il y a de la viande d’Allemagne, il y a de la viande qui vient de Belgique et de Hollande », a expliqué à la mi-journée Guy Lamorlette, le PDG de la société SEB (Société Economique Bragarde), située à Saint-Dizier (Haute-Marne). « Il y a plusieurs fournisseurs » a-t-il dit, en ajoutant qu’il n’était pas en mesure d’en donner les noms. « La viande, il faut attendre les résultats d’analyses pour dire qu’elle est contaminée. »

Un peu plus tôt, il a assuré que « rien ne permet d’établir un quelconque lien avec l’épidémie qui a sévi en Allemagne ». Il a en outre expliqué que la viande traitée dans sa société arrivait sous forme de carcasse, avant d’être désossée, découpée et hachée pour être transformée en steaks.

Les enfants tombés malades mercredi ont consommé des steaks hachés surgelés de marque « Steaks Country », achetés dans des magasins Lidl. Désormais, « ils sont tous dans un état stable. Leur état reste sérieux, mais pas préoccupant. Leur pronostic vital n’est absolument pas engagé », a affirmé une porte-parole de l’Agence régionale de santé (ARS). L’ARS a ajouté que trois des six enfants se trouvaient jeudi matin « sous dialyse ».

Ces enfants ont été pris en charge depuis mercredi en réanimation pédiatrique au CHU de Lille, après avoir été victimes de « diarrhées sanglantes importantes ». « Cette infection à Escherichia coli ne présente à ce jour aucun lien avec l’épidémie récemment survenue en Allemagne« , qui a fait 38 morts dans ce pays et un 39e en Suède, toujours selon l’ARS. Des examens devaient confirmer jeudi matin que la bactérie en cause n’est pas de même souche que celle qui sévit en Allemagne.

Ils souffrent d’un « syndrome hémolytique et urémique » qui « peut être à l’origine d’insuffisance rénale aiguë », a expliqué mercredi l’ARS. La bactérie, d’un « type rare », produit des toxines dangereuses appelées « shigatoxines ».

Les steaks hachés suspects de Lidl rappelés
« Les autorités ont demandé au fabricant de procéder au rappel des steaks hachés de la marque Steaks Country en vente dans des magasins Lidl », a indiqué l’ARS. « Ce produit est vendu en boîtes de 1 kg (10 steaks de 100g) avec une date limite de consommation aux 10, 11 et 12 mai 2012. Des affichettes seront mises en place dans les magasins potentiellement concernés », toujours selon l’ARS.

Les autorités recommandent aux personnes ayant acheté ces steaks « de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente ». « En cas de troubles digestifs (diarrhées souvent avec du sang, maux de ventre et parfois des vomissements) survenus au maximum dans les dix jours après consommation de ces steaks suspects, il est recommandé de consulter rapidement son médecin traitant », selon l’ARS.

Les autorités sanitaires recommandent de cuire la viande hachée surgelée sans décongélation préalable. Ils soulignent que « la cuisson à coeur des steaks hachés permet de prévenir les conséquences d’une contamination par Escherichia coli, la bactérie étant détruite par une température de 65 degrés.

Réaction de Lidl
La « sécurité et la santé de nos clients est notre priorité », a assuré jeudi Jérôme Gresland, co-gérant des magasins Lidl France, après l’hospitalisation de six enfants, contaminés apparemment par une bactérie trouvée dans des steaks hachés achetés dans des magasins Lidl.

« La position de Lidl est très claire: par précaution nous avons retiré de la vente les steaks hachés incriminés, et nous avons également procédé au rappel des produits dont les dates limite de consommation sont aux 10, 11 et 12 mai 2012. »

Source :http://info.france2.fr/france/ecoli–pas-de-pronostic-vital-engage-69238181.html

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.