Un plan de mesures d’urgence contre la canicule

Journée caniculaire

La Direction de la santé publique de Montréal vient de déclencher son plan de mesures d’urgence pour faire face à la canicule.

Les autorités de la santé n’ont pas noté une hausse des décès depuis le début de la vague de chaleur. Mais une dizaine de morts pourraient être liées à la canicule.

Les hôpitaux, les CHSLD et les CSSS de Montréal s’assureront que les patients ont accès à des locaux climatisés et suivront encore de plus près les patients à domicile, comme les personnes souffrant de maladies mentales.

Les malades mentaux vulnérables

L’été dernier, la canicule du 4 au 10 juillet a fait 106 morts à Montréal. Parmi les personnes décédées, 11 consommaient des médicaments psychotropes, selon la Direction de la santé publique de Montréal.

Pour éviter une telle situation, des équipes de l’Hôpital Louis-H.-Lafontaine, un centre hospitalier de soins psychiatriques, visitent chaque jour des patients à domicile. La plupart d’entre eux souffrent de schizophrénie.

La psychiatre Marie-Ève Cotton souligne que certains médicaments antipsychotiques peuvent affecter la capacité à percevoir la chaleur et influencer le niveau de transpiration, un moyen de défense naturel pour se rafraîchir.

La Direction de la santé publique de Montréal encourage les familles à contacter ou visiter régulièrement ces malades, tout comme les personnes âgées, pour s’assurer qu’ils sont en forme.

http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2011/07/22/009-canicule-maladie-mentale.shtml

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *