Une Médecine Non-Conventionnelle : L’ Aromatherapie

Auteur: Gérard Haller

En Occident, deux systèmes de médecine coexistent, à savoir la médecine scientifique, basée sur la recherche expérimentale ou approche scientifique des faits et les médecines basées sur des traditions non testées expérimentalement.

Alors que la médecine scientifique est parfaitement éprouvée et que sa pratique ressortit exclusivement aux Docteurs en Médecine formés à l’Université et rompus au raisonnement scientifique, les médecines non-conventionnelles ne sont pas encadrées légalement. Cependant, elles peuvent être utilisées par des médecins ou du personnel paramédical. Mais ces médecines, non réglementées, peuvent être pratiquées par n’importe qui. Une grande prudence s’impose donc dans le choix du thérapeute.

Parmi toutes les médecines non-conventionnelles, on retiendra l’aromathérapie. Celle-ci recourt à l’utilisation des huiles essentielles extraites de plantes : en fait, les substances extraites ne contiennent pas de graisses mais pour les utiliser, il est nécessaire de les diluer dans une huile végétale et parfois de recourir à des associations de différentes huiles. La quantité de liquide recueillie nécessite une quantité énorme de plantes ; c’est pourquoi une véritable huile essentielle est onéreuse.

Bien qu’il n’existe pas suffisamment d’études en double aveugle, on sait que ces huiles sont efficaces sur le traitement de l’anxiété dont les bénéfices sont malheureusement à court terme.

En ce qui concerne les démences, on note une réduction des symptômes neuropsychiatriques et de l’agitation.

En médecine physique, les huiles essentielles sont recommandées dans la désinfection de plaies, dans l’accélération de la cicatrisation, dans le soulagement des rhumatismes et dans bien d’autres domaines encore.

Cependant, le recours aux huiles essentielles peut induire des effets secondaires graves telles que les allergies, les nécroses, la photosensibilisation. C’est pourquoi on n’utilisera jamais des huiles pures, le degré de toxicité étant très élevé : on n’utilisera que des huiles diluées. Et l’on ne peut que recommander la prudence en limitant l’usage déterminé par soi-même à partir d’un livre. Au contraire, on privilégiera toujours le contact avec un patricien bien informé sur l’aromathérapie.

Bien qu’en vente libre et malgré l’absence de législation, les huiles essentielles ont leur utilité dans la pharmacie mais leur utilisation (notamment le dosage, le mode d’application et la durée de celle-ci), on restera prudent dans leur manipulation.

http://www.articlonet.fr/mdecines-alternatives-articles/une-medecine-non-conventionnelle-l-aromatherapie-4221799.html

Sur l’auteur:

Gérard Haller est un praticien des médecines parallèles.

Homéopathie, Hypnose… sont des pratiques que Gérard Haller prône et utilise dans son cabinet personnel.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *